Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Mer 7 Jan 2015 - 9:10

Ok, pour les T Tauri, je me suis un peu trompé. En pratique, il s'agit bien d'une étoile très jeune (moins de 10 000 000 années) qui est en cours de formation. Donc, il y a un disque d’accrétion autour. L'étoile est trop petite et pas assez dense pour entamer une fusion en son centre. La lumière qu'elle émet (et qui est variable) dépend de son effondrement gravitationnel. Cette lumière peut être beaucoup plus forte qu'une étoile de même taille

L'étoile accapare le disque autour qui accroit sa masse. L'augmentation de masse cumulé à l'effondrement fait qu'à un moment la fusion démarre au centre de l'étoile et l'équilibre s'établit. L'étoile rejoint alors la séquence principale (dont fait partie notre soleil). Étant à l'équilibre, sa durée de vie augmente drastiquement.

A noter que les TTauri sont des étoiles très variable et imprévisibles, capables de rejeter des nuages de gaz sur des distances supérieures à la taille de notre système solaire. Il est peu probable d'avoir des planètes autour d'une TTauri (mais tout arrive dans l'univers...) puisque les planètes se forment souvent après l'étoile, sur le reste du disque d’accrétion non consommé par l'étoile.

Tout ça pour dire que le jeu ne rend pas les nuages de poussières et disques d'acrétion. Pourtant ils font bien les anneaux de certaines géantes gazeuses. Ils auraient pu en mettre de la même manière autour de certaines étoiles, trous noirs et autres pulsars. Cela aurait été plus proche de la réalité.

Par contre, un truc bien fait, c'est le respect des types d'étoiles : les étoiles d'une même région sont souvent du même âge.

Par exemple, je suis tombé sur une longue zone avec que des étoiles de classe M, puis, je suis arrivé dans une zone avec pas mal d'étoiles TTauri (des étoiles jeunes). Dans cette zone, j'ai aussi trouvé plusieurs grosses étoiles (A, B), pour finir par le trou noir orbitant autour d'un étoile O, probablement jeune aussi.

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  RaptorEyes le Mer 7 Jan 2015 - 13:11

Oui mais il ne faut pas oublier que l'univers se renouvelle sans cesse... Des nouvelles peuvent naitre d'une nébuleuse (il y a des nébuleuses dans le jeu?) et donc il pourrait être possible qu'une étoile naisse à coté d'une vieille étoile...
avatar
RaptorEyes

Messages : 485
Age : 18

Profil
Rôle: Producteur officiel de swag (et de fail) !

https://www.youtube.com/channel/UCzBlmdjJiedKAsh-N_TouXg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Mer 7 Jan 2015 - 13:31

En fait, non pas vraiment. Les nébuleuses sont des nuages de gaz (principalement hydrogène). quand ils sont inhomogènes, certains parties s’effondrent en disques d'accrétion, puis en étoiles, puis des planètes.

Les grosses étoiles, vivent assez peu longtemps (100 millions d'années pour une classe O) et finissent en supernova. L'explosion va très loin et propulse des atomes plus lourds (issus de la nucléosynthèse des étoiles) à travers l'espace.

Ces projections ont tendance à déstabiliser les nuages de gaz alentours provoquant des effondrements et la naissance d'autres étoiles et planètes.

La matière de notre propre corps (carbone, azote, et des tartines d'autres atomes et particules) a été fabriquée par d'autres soleils que le nôtre. Ces soleils ont explosé depuis longtemps

Comme le dit si bien Hubert Reeves : nous sommes des poussières d'étoiles.


Sinon, pour revenir à ta remarque, il y a effectivement pas mal de nébuleuses dans notre galaxie. C'est là que les étoiles naissent. Mais généralement les étoiles d'une même zone ont des caractéristiques approchantes, notamment l'âge. Donc il sera exceptionnel de trouver une étoile jeune au milieu d'étoiles anciennes.

Et non l'univers ne se renouvelle pas sans cesse. Une fois qu'il n'y a plus de nébuseuse (celles où se créent les étoiles) il n'y a plus vraiment de processus de création d'étoiles.

Dans des milliards d'années, la voie lactée (enfin, la fusion entre la voie lactée et Andromède) n'aura plus que des naines blanches, étoiles à neutron et trous noirs.

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  RaptorEyes le Mer 7 Jan 2015 - 14:28

Mais les naines blanches les trous noirs sont infinis ? Il ne meurt jamais ? (un pote m'a parlé d'une théorie qui s'appelle la naine noire mais j'ai pas compris...
Et si rien de se gagne et rien ne se perd, pourquoi il y aurait-il une fin à la fusion voies lactée/andromède ? Logiquement si il y a de la matière et un point gravitationnel, tout devrai recommencer depuis le début non ?
avatar
RaptorEyes

Messages : 485
Age : 18

Profil
Rôle: Producteur officiel de swag (et de fail) !

https://www.youtube.com/channel/UCzBlmdjJiedKAsh-N_TouXg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Bobob_ le Mer 7 Jan 2015 - 17:51

Je crois que le problème est dans la perte d'énergie à force de causer toutes ces réactions. Un système va forcément chercher à atteindre le point d'équilibre où ça arrête de péter de partout et de former des étoiles à tout va.

Je ne suis aucunement astrophysicien, mais je pense qu'il y a des pertes à chaque fois et si je me rappelle bien d'un article que j'avais vu il y a très longtemps, l'état "final" logique de l'univers serait une masse très diluée de matière inerte. Fun, fun, fun...

PS: disque dur changé, réinstallation de E:D, mon Sidewinder m'attend pour Seginus, on va voir ce que vaut cette boucle de grind.
avatar
Bobob_

Messages : 1296
Age : 24

Profil
Rôle: Bloblob

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Mer 7 Jan 2015 - 18:59

De mémoire, une naine noire est une naine blanche qui a perdu beaucoup de chaleur. C'est un stade très avancé. Je ne sais pas combien de milliards d'années il faut pour obtenir une naine noire. C'est théorique.

Les trous noirs sont en théorie infinis, sauf que Hawking a démontré qu'un trou noir irradie de l'énergie (en perdant de la masse). C'est le rayonnement Hawking. Plus le trou noir est petit, plus il rayonne. Cela pourrait d'ailleurs avoir une application pour la propulsion des vaisseaux spatiaux. J'ai lu un truc il y a deux jours sur ce sujet...

http://en.wikipedia.org/wiki/Black_hole_starship
http://www.bisbos.com/images_spacecraft/blackholeship/blockhole_schematic_570.jpg


Sinon, le retour...

Je me suis quand même approché du trou noir. On voit clairement la déformation. Je dois être à 80 000km.


Une étoile de classe G, comme notre soleil. Elles sont pas si courantes, finalement.


Une étoile double (dont une naine brune au premier plan)


Et deux autres, parce que j'aime ça...




Un système vraiment pas ordinaire : autour d'une énorme étoile B, il y avait pas moins de 6 autres étoiles (dont 3 naines brunes). L'étoile B est tellement grosse qu'elle est réellement au centre de tout le système. Chaque étoile a son propre système de satellites, et il y a même des satellites de satellites. L'étoile :


On voit déjà 3 étoiles avec leur propres systèmes,


Une géante gazeuse orbitant autour d'un des soleils de ce système. La géante a des satellites elle-même.


Je me suis raté dans la maneouvre pour scanner et je me suis retrouvé le nez sur un satellite...


Et passe la géante gazeuse...


Le retour à la civilisation ? Ma première rencontre !


D'ailleurs la seconde rencontre a essayé de me détruire... C'était un fédéral Dropship, un truc armé jusqu'au dents... J'ai fuit. J'aurais bien été dégouté de perdre toute mon exploration...

Vite, un bar !


Au final, j'ai tout vendu et gagné 1,3MCr. Pas mal, mais moins rentable que ma route commerciale.

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Mer 7 Jan 2015 - 20:37

Je suis rentré à Seginus, et j'ai rééquipé mon ASP pour le minage et le cargo. Je vais essayer de me trouver une ceinture dans le coin.

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  RaptorEyes le Mer 7 Jan 2015 - 21:32

Wha ! Il déchire le jeu... Sur certain point il n'est pas réaliste/pas complet, mais enfaite il est quand même bien fourni...
avatar
RaptorEyes

Messages : 485
Age : 18

Profil
Rôle: Producteur officiel de swag (et de fail) !

https://www.youtube.com/channel/UCzBlmdjJiedKAsh-N_TouXg

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Mer 7 Jan 2015 - 23:20

Hmmm, je suis partagé en fait.

Graphiquement, c'est sympa. Le pilotage est également très bien fait. Ce n'est pas censé être réaliste, mais c'est très agréable.

Les systèmes solaires sont finalement très bien rendu, à part l'absence de ceintures d’astéroïdes réelles, de nuages de gaz et de disques. Seules certaines géantes gazeuses ont des anneaux, qu'on ne peut pas traverser.

Sinon, le gameplay a, selon moi tendance à être répétitif. Personnellement, ça ne me gêne pas, ça vide la tête, j'ai bien ça... De nombreuses missions reviennent à chercher une aiguille dans une bote de foin. Du coup, on revient sur le commerce répétitif mais qui rapporte.

Je pense que le jeu est loin d'être terminé. Je trouve le monde statique sans trop d'âme (mais certains diront que c'est la marque d'Elite). Apparemment le multi est pas super bien intégré puisqu'on ne peut pas réellement faire de mission à plusieurs.

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  rodwin le Jeu 8 Jan 2015 - 0:31

Je suis un peu d'accord avec toi sur le ressenti Warzouz. Elite fait franchement vide par rapport à d'autres jeux 4x dans l'espace. Mais ça lui donne un genre je trouve.

_________________
avatar
rodwin

Messages : 4869
Age : 39

Profil
Rôle: Vapeur compulsive

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Mortumee le Jeu 8 Jan 2015 - 3:16

rodwin a écrit:Je suis un peu d'accord avec toi sur le ressenti Warzouz. Elite fait franchement vide par rapport à d'autres jeux 4x dans l'espace. Mais ça lui donne un genre je trouve.
Tout ça, ça me donne envie de réinstaller X3... :D
Dommage qu'il n'y ait pas de multi sur ce jeu par contre :c
avatar
Mortumee

Messages : 2796
Age : 29

Profil
Rôle: Cartésien désabusé, Serviteur de Cthulhu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Jeu 8 Jan 2015 - 10:06

O, X3 est plus abouti, je trouve. On pouvait gérer une vraie flotte, devenir propriétaire de structures, ce qui n'empéchait pas de faire du combat, du commerce de son coté. Je ne me souviens plus si nos actions avaient un réel impact sur l'équilibre des forces.

Mais bon, en théorie Elite est toujours en développement...

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Mortumee le Jeu 8 Jan 2015 - 15:28

Tu pouvais complètement ruiner l'économie de certains secteurs si tu voulais, voire même les raser complètement si t'avais la puissance de feu nécessaire, pour plus ou moins te l'approprier. Par contre ta réputation auprès de la faction locale devait sévèrement en pâtir.
avatar
Mortumee

Messages : 2796
Age : 29

Profil
Rôle: Cartésien désabusé, Serviteur de Cthulhu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Jeu 8 Jan 2015 - 15:50

Par contre, le commerce dans X3 était de mémoire très frustrant. on regardait les déboucher sur une station, puis on achetais ce qu'il manquait pour finalement arriver et vendre à perte car un autre vaisseau avait comblé le trou... Du coup, surtout au début, on avait vraiment l'impression de faire des runs pour rien.

Dans Elite, les prix varient, mais finalement assez faiblement au vu des capacités de transport des joueurs.


EDIT : au fait, pour faire mon périple de 2000 années lumières (4000 aller-retour), j'ai mis une douzaine d'heures. Par contre, j'ai prix le temps de scanner certains secteurs et je faisais des sauts de 15 à 24 AL à chaque fois.

En bootant à mort, sans faire de scan autre qu'un D-Scan en arrivant, on doit pouvoir faire 50 sauts en 1h (1000AL pour des sauts à 20AL (15-25) en moyenne.

1000AL, c'est 50 sauts à 20AL. On peut planifier jusqu'à 100AL d'un coup, donc on peut enquiller les systèmes assez rapidement. 15s d'hyperespace, 10s de D-Scan, 15s pour trouver l'orientation et charger le jump. Généralement, je me prends 20s pour regarder le système afin de voir si certains planêtes pourraient être terrestre. Puis une fois sur 5 replanifier et recharger le fuel à l'étoile (où on spawn) : 2 min. Bref entre 1h et 1h30.

Il y a finalement assez peu de dangers. Il faut faire gaffe à pas arriver moteurs à fond. En cas de soleils doubles très proches (ça m'est arrivé 2 fois) on peut être précipité sur un autre soleil si on ne réagit pas rapidement. En moteur coupé, le risque est nul. De plus, loin de toute civilisation, il n'y a pas de pirates, donc pasde risque d'interception. Par contre, au retour, faut faire gaffe, comme partout ailleurs.

Comme quand on meurt, on perd toutes ses cartes, il vaut mieux s'en délester à la première station. Si je n'avais pas réussi à fuir le dropship, j'aurais perdu 1300kCr de maps + 450kCr d'assurance... Inutle de vous dire que j'ai transpiré...

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Mortumee le Jeu 8 Jan 2015 - 17:22

Warzouz a écrit:Par contre, le commerce dans X3 était de mémoire très frustrant. on regardait les déboucher sur une station, puis on achetais ce qu'il manquait pour finalement arriver et vendre à perte car un autre vaisseau avait comblé le trou... Du coup, surtout au début, on avait vraiment l'impression de faire des runs pour rien.

Dans Elite, les prix varient, mais finalement assez faiblement au vu des capacités de transport des joueurs.
Le début est un peu frustrant, mais dans Albion prelude, tu peux assez rapidement gagner accès au stock exchange, ça permet de se faire rapidement de l'argent quand on sait s'y prendre, et ça permet de lancer ses premiers transporteurs avec marchands universels.
Sinon il faut connaitre les bons coins avec des ressources manquantes, mais c'est vrai que se faire coiffer au poteau par un NPC, c'est rageant. C'est pour ça que j'aime le système de dock instantané, qui permet virtuellement de se téléporter au dock d'arrimage si on est suffisemment proche, donc pas de perte de temps à ce niveau là, et donc moins de chances de se faire griller par un autre marchand.
Y'a la chasse au pirates et aux Xenons aussi, c'est sympa, mais nettement plus risqué !
avatar
Mortumee

Messages : 2796
Age : 29

Profil
Rôle: Cartésien désabusé, Serviteur de Cthulhu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Ven 9 Jan 2015 - 9:14

Dans ED, le docking est TRES sympa et bien rendu. Il y a même du gameplay autour de ça, notamment pour faire passer de la contrebande.

Sinon, j'ai testé le minage, je suis pas super emballé. Déjà, il faut au moins 2 mining laser, et une raffinerie à au moins 4 slots. (comptez 120kCR mion pour l'ensemble). Ensuite faut manoeuvrer pour récupere les minerais. Comme ils ne se traitent pas tout seul, faut aller dans la console de droite... Bref, c'est pas super bien foutu. Si on tombe sur un filon de palladium ou d'or, c'est retable, mais sinon, j'en doute.

Avec 120kCr on peut remplir un Sidewinder de 8 palladium qui vont rapporter presque 9kCr.

Bref, ensuite, je suis aller fritter du "wanted", c'est plus marrant. La tactique est de scanner (KWarrant scanner) les vaisseaux, même les alliés. On attaque ensuite les wanted. L'autre truc est de regarder s'il n'y a pas des combats. On ne distingue pas les vaissaux sur le fond de l'espace, par contre on peut vor des tirs. Dans ce cas, rusher sur la zone, forcément un des combattants est wanted. Faut scanner assez vite avant qu'il se fase détruire.

Dans les combats je suis tombé sur un Federal Dropship. Heureusement qu'il y avait pas mal de monde à lui tirer dessus car c'était chaud. J'ai perdu 30% de coque, mais j'ai empoché 85kCr.

Méfiez-vous des missions de bounty à plus de 100kCr, ce sont souvent des Anaconda (bien plus blaise qu'un dropship). J'en ai tenté une et quand j'ai vu la bête, j'ai fuit fissa avec mon cobra.

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Sam 10 Jan 2015 - 15:52

Je suis sur une autre route que j'ai trouvée sur un forum

- LTT 16548 / Tyson Gateway : acheter Resonating Separator
- 34 Pegasi Musabayev Station : acheter Berylium

Attention, 19 années lumiere sinon passer par Nkonjurungu

Au total, 2600Cr/T. Le circuit est un peu plus long que l'autre, il faut un bon FSD. De plus, Tyson est à 3000LS du soleil.

J'arrive à faire 4.5 rotations par heure, ça fait 1.4MCr avec mon vaisseau actuel. En plus, comme c'est pas du palladium, la cargaison est moins chère. Je n'ai par contre trouvé aucune mission pertinente.

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Ven 16 Jan 2015 - 14:26

Deux mésavetures de pilotage.

Raté !

J'arrive sur une station comme d'habitude, manquant de concentration, je me rends compte que je suis pas dans l'axe et que je vais beaucoup trop vite. Je rate l'ouverture et me crash juste en dessous. Résultat : bien qu'avec mon bouclier actif, je me retrouve à 15% de coque, mon cockpit brisé (10min d'oxygène restant...). Une fois à l'intérieur, j'ai pu réparer, ce qui m'a couté 150 000 Cr... Cher de la fausse manoeuvre.

Qui joue au con...

Je décolle d'une station lointaine, et à ce moment, je vois un ASP qui fait une approche. Je fais une manoeuvre pour le scanner afin de savoir s'il est recherché... finalement non. Je continue ma manoeuvre pour partir, donne un coup de booster... pour voir arriver devant moi une des superstructures de la station. Là pour le coup, la coque n'a pas tenu : boom + assurance de 165 000Cr à payer... pour repartir de la même station... Cette fois-ci je suis parti sans faire le malin...


Si le jeu est un peu vide pour l'instant, mais le pilotage est vraiment très agréable. J'espère que le contenu va s'enrichir rapidement...

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Warzouz le Dim 18 Jan 2015 - 0:17

Bon, ça y est, j'ai le Lakon Type 7 avec 216T de cargo. Le vaisseau équipé vaut 20.5MCr. Maintenant, je fais 4 rotation par heure pour un total de 2.1 MCr par heure.

Le dernier cargo, c'est chaud. Faudrait l'équiper pour 90MCr...

_________________
Réfléchir, c'est déjà désobéir
avatar
Warzouz

Messages : 5860
Age : 45

Profil
Rôle: Déménageur nihiliste

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elite Dangerous, space sims : quand y'en a plus, y'en a encore. :D

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum